Qualité de vie au travail de la femme enceinte salariée : mode d’emploi

La maternité, bien qu’elle soit épanouissante, est une chose assez difficile à combiner avec la vie professionnelle. Elle commence par la grossesse et déjà pendant cette période, les conditions physiques et morales de la femme changent ce qui peut parfois avoir des impacts sur le travail. Qu’est ce qu’il faut savoir quand on est enceinte et que l’on travaille en tant que salariée ?

Quel métier peut exercer une femme enceinte ?

Une femme enceinte salariée peut exercer son métier comme tout le monde, mais en tenant compte de son état de santé et des précautions qu’il faut respecter pendant cette période. Dans certains secteurs d’activité, les postes à risques et les horaires de travail durant la nuit sont déconseillés. Vous pouvez cependant demander à votre employeur un changement de poste temporaire en fonction des indications du médecin.

La grossesse peut impacter les aptitudes physiques et morales de la femme, les suivis médicaux vont lui permettre d’alléger son quotidien professionnel grâce aux conseils pratiques, fournis par le médecin, sur les bons gestes à adopter et les traitements à suivre en fonction du métier qu’elle exerce.

Quelles sont les conditions de travail pour une femme enceinte ?

Sur le plan familial, une grossesse représente une des étapes émouvantes et importantes dans la vie d’un couple. Par contre, elle peut présenter des difficultés sur le plan professionnel pour une femme enceinte salariée. Pour bénéficier de vos droits, il est nécessaire d’informer votre employeur de la situation. Il est plus approprié de faire savoir la grossesse par une lettre recommandée en tenant compte de la date prévue pour l’accouchement et celle qui suivra pour les congés de maternité.

Les conditions de travail de l’employée devraient également tenir compte de la vulnérabilité durant cette période. Il faut savoir que l’employeur devrait lui permettre un aménagement sur ses horaires pour les suivies médicaux nécessaires en fonction de son état de santé.

Quels sont les droits professionnels d’une femme enceinte ?

Il faut savoir qu’une femme enceinte salariée dispose d’une protection légale. Ce statut protecteur la protège contre les discriminations et les éventuels licenciements. Durant cette période, elle ne peut pas être renvoyée sauf en cas de faute lourde non liée à sa grossesse.

En tant que salariée, elle bénéficie d’une surveillance médicale renforcée qui a pour but de l’aider à surmonter les différents malaises dus aux changements au niveau de son organisme et à la préparation morale de l’accouchement, mais surtout à limiter les facteurs risques de son travail.

Qu’apelle-t-on les compétences relationnelles ?
Promouvoir le sport, utile pour l’entreprise ?